• Accueil
  • Analyse sociologique des parents 3i

Analyse sociologique des parents 3i

origine-socio-economique-parents-3i-2x

Une analyse sociologique des parents 3i a été menée en 2018, sur les familles ayant mis en œuvre la méthode 3I depuis 2006.

Cette analyse a été menée à la demande du Comité Scientifique, à partir des dossiers d’inscription de celles-ci. Ce travail a été mené avec des critères objectifs :

  • situation de famille,
  • origine,
  • localité,
  • activité professionnelle.

et plus subjectifs :

  • revenus estimés,
  • type de logement.

Cette analyse a montré que les familles 3I ne se recrutent pas uniquement dans des milieux aisés :

  • 1/3 hauts revenus,
  • 1/3 revenus intermédiaires,
  • 1/3 revenus faibles

A noter qu’un quart des familles ont au moins un parent d’origine étrangère (en majorité africaine), On relève la même proportion pour des couples séparés ou des personnes vivant seules. 63% des familles ont un seul parent actif (un tiers des femmes continuent à travailler) avec une forte proportion de familles ayant plusieurs enfants et parfois deux ou trois enfants.

La Méthode des 3i est compatible avec le travail des parents !

 Un tiers des parents choisissent de continuer à travailler tous les deux :

Majoritairement, dans environ les deux tiers des familles, un des deux parents a soit arrêté de travailler à l’annonce du diagnostic d’autisme de leur enfant, soit ne travaillait pas pour d’autres raisons.

L’application de la méthode des 3i est compatible avec le travail des deux parents, s’il y a une solution d’accueil à la maison, avec des personnes formées à la méthode (nounou, grands-parents, bénévoles d’accueil).

Il est néanmoins préférable, que les parents s’organisent pour bénéficier d’horaires aménagés afin d’être présents à certaines heures ou certains jours. Ils ont ainsi un contact direct avec l’équipe et peuvent être davantage disponibles pour l’enfant.