Etat des études et publications sur la méthode des 3i au 15 novembre 2016

Etude longitudinale sur l’évolution d’enfants autistes suivis par la méthode des 3i

Auteurs : H. Le Guen, Psychologue E.P.P. et D. Brengard, Médecin-chef de pôle du secteur de pédopsychiatrie des 9ème et 10ème arrondissements et de l’Unité d’Hospitalisation Mère-Bébé de Paris.
Contexte : appui méthodologique du centre de recherche de l’Ecole des Psychologues Praticiens
Parution : début 2015 sur le site internet de l’Ecole des Psychologues Praticiens
Tests pratiqués : BECS, PEP-3 et CARS
Conclusion : « Après deux ans de suivi de la méthode des 3i, le développement des trois enfants présente une évolution positive. Ils présentent des troubles autistiques moins envahissants qu’auparavant. Ils communiquent et interagissent davantage avec autrui. Leur développement est progressif et singulier. Chacun progresse à son rythme et dans différents domaines.
A travers l’évolution de ces trois enfants, nous avons pu comprendre quel était l’impact de la méthode des 3i sur leur développement et mettre en évidence son intérêt dans la prise en charge de ces troubles ».

 La méthode des 3i dans la thérapie des troubles du spectre autistique

Auteurs : Andrzej Gardziel, Piotr Ozaist, Ewa Sitnik
Contexte : Application (depuis quelques années à la date de parution de cet article) de la méthode des 3i au centre de l’Ordre de Malte d’aide aux enfants handicapés et à leur famille à Cracovie.
Parution : Psychoterapia 1 (172) 215 en polonais (traduit en français à l’initiative d’AEVE par un traducteur indépendant)
Points-clés du résumé : « La méthode des 3i a été définie comme éducative par son auteur, elle contient cependant plusieurs éléments qui permettraient de la classer dans le domaine de la psychothérapie infantile. Ces éléments sont l’importance du jeu et de l’approche peu intrusive, l’accent mis sur l’interaction et le dialogue comportemental, l’assurance d’un “holding mental” de bonne qualité et de longue durée pour l’enfant. Grace à la multiplication des relations et à la stimulation du besoin de communication avec les autres, on constate le développement de la conscience de soi et des capacités cognitives chez l’enfant ».

Etude rétrospective sur l’application de la méthode des 3i sur 120 enfants pendant deux ans

Auteurs : Docteur Catherine Saint-Georges et Docteur Claire Favrot Meunier
Contexte : exploitation des dossiers individuels des enfants ayant achevé une prise en charge par la méthode des 3i pendant deux ans à la date du lancement de cette étude.
Etat de l’étude : finalisation prévue fin 2016 en vue de publication dans une revue française.
Indicateurs d’évolution des enfants : cotation (stade 1 inexistant/stade 2 en cours d’acquisition/ stade 3 acquis) pour six indicateurs, choisis en fonction des grilles d’évaluation interne disponibles (imitation, qualité du regard, régulation sociale et émotionnelle, expression verbale, expression non verbale, compréhension verbale).
Conclusion : Cette étude tend à démontrer que des sujets atteints de trouble du spectre autistique acquièrent significativement des compétences dans les six indicateurs étudiés, après 24 mois de méthodes 3i. Ce résultat suggère que les handicaps liés aux troubles du spectre autistique diminue pendant la méthode 3i et pourrait permettre à des sujets traités d’améliorer les capacités d’interaction avec leur environnement.

Etude prospective d’évaluation de l’efficacité de la méthode des 3i

Investigateur : Docteur Catherine Saint-Georges
Contexte : Ref. ANSM B140558-31, autorisation du 20 mai 2014
Etat de l’étude : finalisation du texte en anglais fin 2016 en vue d’une publication dans une revue anglo-saxonne.
Tests pratiqués : ADI-R, CARS, VABS, PEP-R, Imitation Nadel.
Conclusion: In this study, we showed that patients who followed 3I method significantly increased behavioral and developmental skills normally altered in autistic patients. Moreover, after 24 months of 3I method, autistic severity dropped significantly and some of the patients, according to ASD scale definition, were no longer considered autistic at the end of the study. This suggests that the 3I method is associated with an overall potential benefit for the ASD subjects. These results may be of value to parents whose main expectations are to improve interaction with their child in their daily family life.